Entretien d’un mouvement de Paris

Réception du mouvement

export-002

export-003

export-001

export-004

Les vis, abîmées et rouillées…

export-001

Les aiguilles, rouillées…

export-001

D’abord, refaire les têtes de vis… les placer sur le tour

export-002

Limer les têtes…

export-003

Refaire les fentes grâce à la lime à fendre

export-004

Au papier emeri de plus en plus fin, dégrossir…

export-005

export-006

export-007

Puis, passage à la pâte à polir…

export-008

On obtient une vis polie. Il ne reste plus qu’à la rendre bleue.

export-009

Le bleuissage des vis se fait en chauffant la vis…

export-010

export-011

export-005 export-006 export-007

Reste à faire de même avec les aiguilles…

export-002 export-003

Le résultat final:

export-008 export-009

Les petites goupilles qui tiennent certaines pièces, comme ci-dessous, qui tient la roue avec de larges dents) ont été faites entièrement à partir de tiges d’acier, afin de remplacer celles existantes, pliées et rouillées, inutilisables.

export-010

On voit ici d’autres goupilles, qui tiennent les deux platines.

export-011

3 Comments

  1. Bonjour un très jolie travail on voie qu’il y à de la passion il ce trouve que j’ai la meme pendule pouvez vous me dire ou je peut trouver l’année de fabrication ce serait super merci

    1. Bonjour,

      il n’y a généralement pas d’années inscrites dessus. L’estimation de l’année, si rien n’est écrit dessus, se fait avec l’analyse du style des pièces (cadran, aiguilles, personnages et décors, etc), ainsi que des pièces du mouvement (type d’échappement, apparence des roues, taille des platines, etc.

Répondre à Arthuro Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *